Nouvelles

Leadership, mentorat et force : en mémoire de Bob White

La 28e Assemblée générale du CTC est dédiée à la mémoire de Bob White et a commencé ce matin par un hommage à l’un des syndicalistes les mieux connus du Canada.

« Consœurs et confrères, vendredi dernier et encore ce matin, nous avons dit au revoir à Bob White. Il était un géant parmi nous et il nous a montré comment mettre nos principes au service des travailleurs et travailleuses au quotidien », a déclaré Hassan Yussuff, président du CTC, dans son allocution à l’intention des déléguées et délégués. « Nous faisons fond sur le travail de Bob White et de ses nombreux précurseurs. »

« Son esprit est bien présent parmi nous aujourd’hui », a dit Barb Byers, secrétaire-trésorière du CTC, en présentant une vidéo rendant hommage à M. White. « Il débordait le cadre de tout poste, de tout diplôme et de toute récompense. C’était un travailleur. Un chef sans pareil. Il en apprenait de ceux qui l’entouraient et il ne craignait ni de mener, ni d’apprendre », a-t-elle ajouté.

Au visionnement d’une vidéo du CTC recueillant certains des moments marquants du travail accompli par Bob White en tant que chef syndical, une scène de la grève chez Caterpillar a soulevé les acclamations des 2 500 déléguées et délégués participant à la séance inaugurale de l’Assemble.

L’émouvant hommage rappelait non seulement le militantisme de M. White mais aussi les efforts qu’il a faits en coulisse pour sensibiliser, épauler et encourager des militantes et militants syndicaux de tout le Canada et du monde entier.

Les paroles de Bob White ont résonné dans la salle, aussi vraies actuellement qu’elles l’étaient quand il les a prononcées : « Il ne s’agit pas de savoir si nous avons suffisamment de richesse. Nous avons plus de richesse que jamais. Il s’agit de savoir comment nous allons la partager. »

Des dirigeants syndicaux et progressistes, y compris Buzz Hargrove, Jerry Dias, président d’Unifor, Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada, Maude Barlow, du Conseil des Canadiens, et la députée fédérale Peggy Nash, ont traité du travail de M. White, de son intrépidité devant les employeurs et les gouvernements et de l’engagement envers les travailleurs et les travailleuses qui nourrissait son militantisme.

Que ce soit en appuyant le mouvement de lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, en favorisant l’action positive au Canada ou en fondant les Travailleurs canadiens de l’automobile sur un modèle englobant les membres de la base, le travail de M. White a changé des vies dans l’ensemble du Canada. Son soutien de la diversité au sein du mouvement syndical a créé le mouvement que nous voyons aujourd’hui.

Les images d’archives de Nancy Riche, ancienne secrétaire-trésorière du CTC qui est morte en 2011, ont illustré l’engagement du CTC à l’égard de la justice sociale : « Le mouvement syndical a le cran nécessaire pour défendre l’action positive ».

Les déléguées et délégués ont observé une minute de silence à la mémoire du confère White, dont les paroles inspireront les travaux de l’Assemblée en cours et le militantisme syndical dans tout le Canada.

Haut de la page